• Je suis!...

  •  

    JE SUIS !

     

    Je suis la Chrysalide, qui ne mutera jamais

    Aux amours éphémères, couleur de guerre

    Paradoxe de l'existence, cohorte de rêves irréalisés....

     

    Surtout ne pas idéalisés, enterrer les utopies

    Piétiner son coeur, sous peine de bonheur

    Endurcir sa carapace, pour n'être point brisée

    Par le contre-ut du temps...

     

    Il faut rentrer dans le moule

    Quidam parmi les quidams

    Ombre privée de lumière, ne jamais se révéler

    De peur d'exister...

     

    Le sol se dérobe sous mes pas, je m'enfonce...

    Précipice pour le corps

    Quand l'âme est déjà morte

    Passer la vie à trépas, sans regarder derrière soi

    Et s'envelopper d'éternité...

     

    JADE P.

     

     

     

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique